Comment sauvegarder son site wordpress ?

Pour faire face aux hackers ou aux éventuelles erreurs et ainsi disposer d’une copie parfaite de votre site que vous restaurerez en cas de problèmes, prenez l’habitude de sauvegarder régulièrement votre espace web. L’opération n’est guère complexe.

Conseil

Pour passer de http https, il vous faut une sauvegarde complète de votre site comme nous faisons ici.

Comme nous l’avons vu en préambule, votre site web sous WordPress en réalité composé de deux éléments principaux : les fichiers déposés sur le serveur  FTP de votre hébergeur (scripts, images que vous avez transférées, extensions, thèmes, etc.) et les différentes données stockées dans votre base MySQL (réglages, contenu des articles,compte des utilisateurs, etc.). Pour réaliser une sauvegarde parfaite de votre site, vous devez donc impérativement récupérer tous ces éléments. De multiples extensions vous proposent d’orchestrer ces opérations à votre place, mais nous allons ici privilégier une approche manuelle : c’est la meilleure méthode pour comprendre les mécanismes sous-jacents ainsi que l’arborescence des données. Par ailleurs, si vous migrez votre site web (d’un hébergement à un autre, par exemple), vous devrez disposer de ces éléments  afin de les transmettre. Dans la mesure où les URL sont susceptibles de changer entre les deux espaces, notamment si vous avez bâti votre site sur un serveur de développement, nous vous conseillons d’utiliser un éditeur de texte comme Notepad++ (https://notepad-plus-plus.org) afin de rechercher et de remplacer toutes les occurrences de l’URL d’origine dans les milliers de fichiers qui composent votre site WordPress.

Télécharger les fichiers du site

À l’aide d’un client FTP comme FileZilla (https://filezilla project.org), connectez-vous au serveur FTP de votre hébergeur. Ce dernier vous a probablement communiqué tous les détails techniques dans un e-mail récapitulatif, lors de la souscription. Dans le volet gauche, reportez-vous à un dossier vierge de votre ordinateur et sélectionnez le dossier www dans le volet droit. Pressez Ctrl+A afin de tout sélectionner, effectuez un clic droit et choisissez Télécharger

Se connecter à la base MySQL

Vous vous retrouvez avec plusieurs milliers de fichiers sur votre disque dur. Ouvrez un nouvel onglet de votre navigateur et reportez-vous à l’adresse de votre base de données MySQL à l’aide de PhpMyAdmin (là encore, l’e-mail récapitulatif devrait vous donner l’URL exacte, qui change pour chaque hébergeur). Vous retrouvez l’ensemble des « tables » qui composent votre base de données et qui contiennent les réglages, articles et comptes de votre site WordPress.

Exporter les données

Cliquez sur le lien Exporter de PhpMyAdmin, dans la barre supérieure. Cochez la case Personnalisée et sélectionnez les différentes tables qui composent votre site – si vous n’hébergez pas d’autres projets sur le même serveur, vous pouvez tout sélectionner. Conservez les options par défaut, vous pouvez éventuellement choisir de compresser le résultat en déroulant le menu Compression et en sélectionnant « zippée ». Cliquez sur le bouton Exécuter pour lancer l’opération.

Restaurer la sauvegarde

Pour restaurer la sauvegarde, vous devez effectuer les opérations inverses. À l’aide de votre client FTP, vous transférez cette fois les fichiers sauvegardés depuis votre PC vers le serveur de votre hébergeur. Sur PhpMyAdmin, reportez-vous cette fois à l’onglet Importer puis cliquez sur le bouton Parcourir afin de sélectionner le fichier précédemment créé. Cliquez sur le bouton Exécuter pour restaurer la sauvegarde de la base de données.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *