WordPress ? Pour quoi faire ?

Soutenant aujourd’hui plus d’un site web sur quatre, WordPress a été progressivement propulsé hors du pur domaine des blogs auquel il se destinait à l’origine pour alimenter une infinie variété de sites. De prestigieux sites vitrines dotés de multiples animations à des portfolios en ligne ou des plates-formes de publication de vidéo, en passant par de véritables boutiques d’e-commerce, découvrez comment il peut donner vie à tous vos projets les plus ambitieux.

C’est l’un des principaux atouts de WordPress : vous complétez librement ses fonctionnalités en piochant dans le catalogue des extensions et vous pouvez ainsi couvrir tous les besoins de votre site web sans la moindre compétence technique. Si la liste directement intégrée à votre interface d’administration vous permet déjà d’accéder à près de 50 000 extensions, certaines tâches très spécifiques échappent parfois à leur juridiction. Vous pouvez également être déçu des prestations de certains plug-ins gratuits : par exemple, si vous êtes à la recherche d’un système de réservation hôtelière, vous pourrez préférer une extension payante qui s’inscrit mieux dans vos propres habitudes ou qui propose davantage d’options. C’est d’ailleurs souvent l’un des aspects les plus séduisants des extensions payantes : puisqu’ils cherchent à toucher le public le plus large possible, leurs auteurs rivalisent souvent d’ingéniosité pour proposer une interface très élaborée, avec de nombreux réglages à la clé. Dans les tutoriels qui suivent, nous allons prendre un exemple concret pour vous montrer comment bien choisir et installer ce type d’extensions, que l’on ne retrouve donc pas dans le catalogue directement intégré à WordPress.

Une base solide

Matthew C. Mullenweg

Le 27 mai 2003, l’Américain Matthew Mullenweg s’empare du code open-source de b2 et propose sa propre version revue, corrigée et complétée : WordPress est né. Ce CMS s’articule autour de la même envie de faciliter la publication d’articles et vise en premier lieu à soutenir tout type de blogs. Le succès est immédiat et les versions se succèdent à un rythme effréné, venant corriger des bugs ou ajouter de nouvelles fonctionnalités. D’un point de vue technique, il s’appuie sur les briques classiques du développement web : le langage PHP d’une part, pour tous les scripts assurant la publication des articles, leurs commentaires et l’administration générale du site, et la base de données MySQL pour consigner le contenu des articles en eux-mêmes, les comptes des utilisateurs et les réglages de la solution. Ces deux éléments se répondent donc sans cesse, les scripts PHP venant créer de nouveaux enregistrements dans une table MySQL ou puise à la demande des entrées. Car il faut bien comprendre qu’avec les sites dynamiques qu’introduisent les CMS, plus aucune page n’est statique comme lors des balbutiements du Web.

Au gré des visites des Internautes, les pages sont donc faites et défaites, chargées et déchargées dans leur navigateur. Un visiteur accède au site ? Les scripts PHP extraient de la base de données la liste des dix derniers articles. Il souhaite voir la suite ?

Les mêmes scripts PHP «décalent» la lecture des billets en conséquence. Il lance une recherche sur un mot-clé ? Un second script PHP interroge la base autour de cette requête et en extrait les résultats. Vous n’avez donc pas à vous soucier de la préparation des pages, celles-ci sont automatiquement compulsées dans une immense variété de possibilités.

Vive le WYSIWYG !

Au coeur de WordPress se tient un puissant éditeur Wysiwyg (What You See Is What You Get, ce que vous voyez à l’écran correspond au résultat final), qui facilite l’écriture et la mise en forme de vos articles. Dans la version 5 de WordPress, l’éditeur a été mise à jour en une version à la fois plus agréable graphiquement, mais aussi plus maniable. Il fonctionne à présent par bloc qui correspondent en fait aux balises <div> qu’on trouve dans le code. Un bloc peut être un paragraphe, un titre, une image, une vidéo, un élément séparateur, etc. Le texte peut être mis en forme à l’aide d’option comme celles que l’on peut trouver dans n’importe quel traitement de texte. S’y ajoute un outil de transfert des médias, grâce auquel vous déposez vos images sur votre serveur web à travers votre navigateur : elles sont automatiquement déclinées en une multitude de variantes, que vous utiliserez à travers tout votre site afin d’optimiser les temps de chargement. À travers ces deux seuls éléments, vous êtes déjà en mesure de créer une infinie variété de sites web et de blogs, qui correspondent précisément à vos envies et à vos besoins.

Un Workflow simplifié

WordPress se veut simple et efficace.

1 Installation rapide

En cinq minutes à peine, vous installez WordPress et vous êtes prêt à publier votre premier article.

2 Extensions

Grâce au catalogue d’extensions gratuites ou payantes vous dynamisez votre site web et vous sortez du cadre d’origine de WordPress

3 Aller plus loin

Parmi les multiples visages que peut revêtir WordPress, il est notamment possible de le transformer en boutique de commerce électronique.

Articles ou pages, même combat

Au coeur de WordPress se tient l’éditeur WYSIWYG que nous avons déjà évoqué : par son biais, vous mettez en forme vos articles et pages de manière intuitive, en profitant des blocs à disposition pour insérer des titres, créer des listes à puces ou des tableaux. On retrouve indifféremment le même éditeur lorsque l’on crée des articles ou des pages, et il est donc très important de bien comprendre comment WordPress distingue ces deux éléments. Les articles concernent les entrées les plus dynamiques : généralement, ils sont destinés à recueillir les commentaires des visiteurs et s’inscrivent pleinement dans la notion de chronologie – leur date de publication est donc importante, à la manière des billets d’un blog par exemple. À l’inverse, les pages sont des éléments statiques : vous inscrivez leur texte dans le marbre, sans autoriser les commentaires (même si c’est possible). Concrètement, les deux éléments sont enregistrés au même endroit dans la base de données MySQL de votre site, mais cette distinction est fondamentale pour construire un site fiable et complet. En clair, vous réserverez les typiques mentions légales ou la présentation générale de votre activité à de pures pages statiques, tandis que vous présenterez régulièrement l’actualité de votre société à travers des articles.

Vers une plus grande variété de sites

Mais au fil des versions, WordPress introduit et enrichit son phénoménal système d’extensions : tous les développeurs sont en mesure de proposer leur propre série de scripts afin d’étendre les fonctionnalités de la solution de base et ainsi lui conférer une toute autre ambition.

Système de commentaire plus complet, publication de vidéos et même administration d’une boutique en ligne ou d’un réseau social : WordPress devient alors le

soubassement d’un site web d’une toute autre ampleur, vous profitez de ses fonctions de base et de son administration simple pour sortir radicalement du pur domaine des blogs.

À ce titre, WordPress est aujourd’hui capable de soutenir tout type de projets, du pur site vitrine à une solution d’e-commerce en passant par un véritable magazine aux multiples collaborateurs.

Différents cas

Par l’entremise d’une autre particularité de ce CMS, ses thèmes gratuits ou payants, vous êtes en mesure de conférer l’habillage de votre choix à votre site web et ainsi de bâtir un projet véritablement unique, à la hauteur de vos ambitions les plus folles.

1 Site classique

Site classique

Si vous souhaitez présenter votre activité de la plus belle des manières, vous pouvez par exemple vous servir du concept des «pages», en désactivant la possibilité de les commenter, et en utilisant un thème premium pour introduire de puissants effets d’animation et une série d’extensions pour ajouter un formulaire de contact interactif.

2 Portfolio

Portfolio

Vous êtes designer ou vous exercez un métier artistique et vous souhaitez présenter vos travaux ? Là encore, grâce à un thème premium et une extension de galerie de photos, vous mettez en scène vos plus belles réalisations et vous donnez réellement envie de vous contacter.

3 Hotel ou restaurant

Hotel ou restaurant

Vous gérez un restaurant ou un hôtel et vous souhaitez enregistrer des réservations? Choisissez parmi plusieurs dizaines d’extensions un système qui vous correspond : vous pouvez même aller jusqu’à confier tout votre système de réservations à WordPress, en recevant des notifications par e-mail ou SMS lorsqu’un futur client effectue sa demande.

Une solution pro et grand public à la foi

Les exemples sont infinis et vous trouverez à coup sûr des éléments susceptibles de correspondre à votre projet. Ce n’est donc pas un hasard si WordPress alimente aujourd’hui plus d’un site web sur quatre dans le monde entier : le CMS a tant gagné en maturité que les agences web professionnelles le proposent à leurs clients les plus prestigieux, avec des projets qui se chiffrent parfois en dizaines de milliers d’euros. Mais sans aller à de telles extrémités ni faire appel à une si grande variété d’intervenants, WordPress est resté fidèle à ses intentions d’origine, malgré les mille visages qu’il peut aujourd’hui revêtir : vous êtes toujours en moyen de développer, tout seul, le site web dont vous rêvez. Vous devez toutefois faire preuve d’organisation, et c’est précisément là où le guide que vous tenez entre les mains peut définitivement vous seconder.

On vous prend par la main !

S’il est donc toujours possible d’installer WordPress en cinq minutes et d’entamer immédiatement la rédaction de votre premier article dans la foulée, vous avez intérêt à poser sur papier toutes les bases de votre projet.

1 Hébergement

En premier lieu, nous allons voir comment choisir l’offre d’hébergement la mieux adaptée à vos besoins : de quelques euros par an à un budget de plusieurs centaines d’euros pour la même période, les solutions des prestataires varient grandement et nécessitent une sérieuse réflexion.

2 Structure

Avant même d’installer WordPress, nous verrons ensuite comment esquisser la structure générale de votre site, en réfléchissant en particulier aux différentes sections que vous allez proposer et aux choix qui en découlent. C’est en particulier lors de cette phase que vous passerez en revue le catalogue des thèmes et des extensions pour déterminer les solutions les mieux adaptées à votre projet.

3 Médias

Et si votre site web est riche en éléments visuels, vous avez également intérêt à les préparer en amont : bien évidemment, nos connexions haut débit actuelles ne nous obligent pas à optimiser la moindre image mais vous ne devez pas négliger les mobiles et leurs connexions itinérantes. Les performances de votre site web figurent également parmi les critères de Google pour trier les résultats de recherche.

4 Extensions

Nous vous proposerons ensuite une sélection minutieuse des extensions indispensables pour votre site web. Spécialisées dans une tâche précise ou non, elles devraient permettre à tous les webmasters de démarrer du bon pied et de couvrir la plupart des besoins.

5 Thèmes

Notre sélection de thèmes premium devrait ensuite vous éclairer quant aux multiples possibilités de WordPress : il suffit parfois de l’accompagner d’une série de fichiers prêts à l’emploi, avec un habillage tails sur mesure, pour lui faire revêtir le rôle auquel vous le destinez.

Des options très riches

WordPress ne permet pas uniquement de créer des blogs, mais tout ce qui gravite autour : sites, boutiques, portfolios comme nous l’avons vu mais également des landing pages, des zones d’échange avec vos visiteurs, etc.

1 Landing pages Développez des landing pages faciles à administrer, grâce auxquelles vous récupérez les adresses e-mail de vos futurs visiteurs.

2 Sites vitrines Mettez en place des sites vitrines au fort impact visuel, sans connaissances techniques particulières.

3 Réseau social Transformez WordPress en un véritable réseau social et mettez en relation vos visiteurs, à travers un jeu d’extensions et de thèmes que vous personnalisez.

Chercher des thèmes et des extensions

Avec son système modulaire de thèmes et d’extensions, WordPress contribue à rémunérer des milliers de développeurs indépendants et d’agences web. Sachez tout d’abord qu’il est parfaitement possible de développer les site dont vous rêvez sans mettre la main au portemonnaie : il existe des milliers d’extensions et de thèmes gratuits, que vous trouverez respectivement aux adresses https://fr.wordpress.org/plugins et https://fr.wordpress.org/themes. Après avoir posé sur papier les principaux besoins de votre site web (formulaire de contact, galerie de photos, lecteur multimédia, etc.), parcourez ces vastes catalogues en profitant des filtres de recherche pour identifier les solutions susceptibles de convenir. Vous pouvez ainsi librement les tester, comme nous allons le voir dans les tutoriels qui suivent, avant de définitivement les adopter. Mais pour des besoins plus spécifiques, comme des systèmes de réservation en ligne par exemple, vous avez intérêt à vous tourner vers des catalogues d’extensions payantes. Notre préférence va à CodeCanyon (https://codecanyon.net/category/wordpress), qui propose plus de 5 000 extensions payantes qui s’accompagnent souvent d’un site de démonstration. Faites attention de bien indiquer votre version de WordPress avant de lancer une recherche : vous éviterez ainsi les désillusions ou les extensions qui risquent de présenter un comportement erratique. Sélectionnez une catégorie puis passez en revue les principaux résultats, en consultant les avis des utilisateurs, pour faire le meilleur choix. Il en va de même pour les thèmes payants, qui s’accompagnent souvent d’outils plus complets et d’effets modernes pour bâtir rapidement un site digne de 2019 : nous vous recommandons une petite visite sur ThemeForest (https://themeforest.net/category/wordpress), l’un des sites de référence du genre. Avec des thèmes de 30 à 60 dollars en moyenne, vous trouverez à coup sûr l’habillage qui correspond à votre site.

Ce qui vous attend…

La suite de ce guide passera en revue toutes les étapes indispensables pour bien maîtriser WordPress, de son installation préalable et sa configuration initiale à l’écriture d’articles et la création de menus. Vous apprendrez notamment à gérer les comptes de vos utilisateurs, à personnaliser les widgets qui enrichissent votre site et à personnaliser la page d’accueil et les multiples éléments qui la composent. Vous aurez également la possibilité de moderniser le système des commentaires par défaut, en limitant le volume de spam à l’aide d’un service de captcha avec un code de sécurité à saisir. Enfin, vous découvrirez comment proposer un site multilingue, améliorer votre référencement, suivre vos statistiques de fréquentation et sécuriser votre espace web sous toutes les coutures. En guise d’ultime témoignage de la diversité des projets autour de WordPress, vous apprendrez par la pratique à transformer votre site en une véritable boutique de commerce électronique. N’hésitez pas à sauter le pas : nous allons sans plus tarder concrétiser le projet web dont vous rêvez.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *